C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

« Pratiques d’évaluation et persévérance scolaire ».

17 / 04 / 2015

Dans le cadre de la semaine de la persévérance scolaire qui s’est déroulée du 16 au 20 mars 2015, l’inspection d’académie de Seine-et-Marne a organisé le
Jeudi 19 mars une matinée d’étude et de partage sur le lien entre pratiques d’évaluation et persévérance scolaire, au Lycée Clément Ader à Tournan-en-Brie (77).

>

Patricia Galeazzi (DSDEN 77), Philippe Roederer (DAN), Catherine Ferrier (CARDIE) ont ouvert cette matinée de réflexions et de mutualisation à destination des personnels de direction et d’encadrement avant de laisser la parole aux enseignants venus témoigner et partager leurs expériences innovantes mises en œuvre dans le premier et le second degré.

Les différentes équipes ont abordé :
- L’évaluation par contrat de confiance,
- Évaluer autrement : classes sans notes, bulletins, intelligences multiples…
- Les brevets de réussite de l’école maternelle La Madeleine à Tournan-en-Brie
- Des expériences en lycée professionnel

Tous ont rappelé combien ces actions réclamaient un travail d’équipe régulier pour faire réussir l’ensemble des élèves. Chaque établissement est invité à s’interroger sur la manière dont ses enseignants pratiquent l’évaluation pour amorcer la réflexion. Plusieurs établissements peuvent s’associer pour mettre en place de tels dispositifs et passer à l’échelle de la circonscription, une expérience possible au regard de celle réussie dans la circonscription de Pontault-Combault (77) où le collège Monthéty a vu ses résultats au Diplôme National du Brevet progresser de 64 % en 2011 à 89 % en 2014. L’inspectrice de cette circonscription, Agnès Artigas a expliqué que différentes phases d’impulsion et de sensibilité au changement accompagnaient durablement la bascule dans un système sans note. L’évaluation y est différente mais les enseignants ont besoin de voir les cohérences des différentes évaluations qu’ils mènent afin d’éviter de laisser de côté une partie des élèves. Prendre du recul, sortir du dogmatisme pour faire évoluer le protocole a permis de mieux associer parents d’élèves et élèves en difficultés. Il importe de communiquer, de rassurer, d’accepter les divergences à partir du moment où l’objectif est le même. Pour elle, le mot "persévérance" rime avec compétence, cohérence et confiance.

En 2002, l’équipe pédagogique du lycée professionnel Lafayette, grâce à l’initiative d’un professeur Philippe Morin, faisait travailler les élèves en mélangeant les niveaux de classe et en pratiquant une évaluation par les paires. Depuis le taux de réussite au Bac professionnel atteint les 100% chaque année.

Les différents témoignages montrent que la dynamique amorcée a contribué à travailler dans des ambiances plus sereines pour les enseignants comme pour les élèves.

Les établissements ayant témoigné ce jour-là

- Collège Mon Plaisir à Crécy-La-Chapelle
- Collège Monthéty à Pontault-Combault
- Collège Pierre de Montereau, Montereau-Fault-Yonne
- École Maternelle La Madeleine Tournan-En-Brie
- École Jean-Baptiste, Tournan-En-Brie

Texte © CARDIE-Académie de Créteil

 
Dernière mise à jour :
12 / 01 / 2017
Directeur de publication :
Catherine Ferrier