C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

La parole partagée

18 / 06 / 2015
Visite au microlycée du 77 : reportage

L’évaluation sans note et l’Éducation au choix, mis en œuvre pour certains niveaux de classe sont dorénavant appliqués à l’ensemble des élèves du microlycée. Propos recueillis d’enseignants et témoignage d’une élève. L’âge moyen des élèves accueillis est de 20 ans.

Un élève arrive au milieu du cours...

- Bonjour Sultan ! Cela fait plaisir de te voir ! (l’enseignant)
- On te croyait mort ! (un élève)
- Ça va ? (l’enseignant distribuant les feuilles d’un exercice)

....
Le cours reprend.

Parmi les conditions pour être accepté dans cette structure SRE, il faut avoir entre 18 et 25 ans, être décrocheur depuis plus de 6 mois, vouloir passer ou repasser un bac L, ES ou STMG et résider à moins de deux heures de transports en commun de Lieussaint, des éléments qu’on retrouve dans les trois microlycées que compte l’académie.

Au microlycée de Sénart, le premier du genre, on retrouve une salle commune partagée entre l’équipe éducative et les élèves, un coin détente, comme dans les autres microlycées mais aussi, un jardin, plus exceptionnel, qui accueille élèves et enseignants aux beaux jours. Un immense tigre peint sur un grand mur laissé à l’expression des élèves veille sur les quelques salles de la structure, entre figures mangas et paroles d’élèves.

L’année pédagogique se subdivise en 5 périodes séparées par les congés scolaires. La première, dite période d’intégration ne comprend pas d’évaluation notées. Elle permet de poser les objectifs à atteindre pour les périodes suivantes. Viennent ensuite, trois bi-trimestres où sont maintenues pour la première année en 2014-2015, les évaluations non notées dans toutes les disciplines. Elle se déroule durant 1 semaine à la fin de chaque période. La dernière se termine par une préparation intense aux examens qui s’ouvre par une semaine de séminaire de révisions en forêt de Fontainebleau où le microlycée se transplante durant 3 jours. Les professeurs y travaillent très souvent en co-construction. Quant aux bulletins, l’équipe enseignante a décidé de fonctionner en semestre.

Les deux projets phares de la petite structure reposent sur la mise en place de L’Éducation au choix adopté depuis 2009 et du "projet sur les espaces" proposé par la FESPI largement adopté par ailleurs par différentes SRE. La mise en place, déjà ancienne, d’une initiation à la philosophie en classe RALY (Retour au Lycée) permet aux élèves d’apprendre à l’écrit, à décentrer leur opinion pour construire les conditions d’un débat, de surmonter le conflit des subjectivités et d’apprendre à s’interroger soi-même.

"L’Éducation au choix" qui caractérise l’établissement, existe depuis l’ouverture de la section RALY. Elle constitue "la version personnelle" de l’établissement concernant la mise en place du parcours personnalisé de l’élève. Celui-ci y apprend à apprendre ; il y découvre son "métier d’élève", y gagne en sentiment d’efficacité personnelle et y construit son autonomie. Il s’agit d’une plage de 3 heures inscrite dans l’emploi du temps, encadrée par plusieurs enseignants. Elle offre ainsi la possibilité à chaque élève dans un cadre collectif, de prendre du recul sur son raccrochage en construction : c’est un moment réflexif, durant lequel les jeunes sont invités à prendre le temps de se « regarder faire », de se décentrer, de se questionner. C’est un temps pour travailler à l’intégration des jeunes dans leur École en leur permettant de s’en approprier le fonctionnement. C’est l’occasion de s’interroger sur leurs motivations, le sens de la scolarité, ainsi que sur leur projet personnel.

Il s’agit en effet de travailler à l’après Microlycée, dans une perspective à moyen terme (après un bac) ou en cours d’année : certains jeunes prennent parfois ainsi conscience que leurs véritables motivations sont ailleurs. La question de la poursuite d’études ou de recherche de travail après le microlycée peut être source d’inquiétude comme en témoigne Marine D. dans l’interview qu’elle nous a accordée.

Les ateliers d’écriture, largement plébiscités par l’équipe, conduisent les élèves décrocheurs à renouer avec la pratique de l’écrit autour, par exemple, d’un exercice fondé sur le principe du "J’aime/je n’aime pas", d’un dialogue de fiction ou d’une promenade de souvenirs...L’atelier biographie, expérimenté depuis deux ans aide profondément à la construction de soi des élèves. Il contraint l’élève "raccrocheur" à s’interroger : "Comment je suis là ? " plutôt que "Pourquoi je suis là ? " - une différence de posture essentielle et réparatrice.
Le stage théâtre, les sorties culturelles et les participations du microlycée à "Lycéens au cinéma", à Festiventura, festival académique de courts métrages en espagnol, participent au travail de la langue, à l’apprentissage des connaissances et des compétences des élèves. La classe de terminale littéraire a remporté le premier prix de Festiventura, l’an dernier. Le microlycée s’est aussi inscrit à "Sénart en voix" qui a permis aux jeunes de s’initier à des pratiques de chant, de respirations et de contrôle de la voix, réutilisables dans des situations d’expression orale.

A travers ces différents ateliers et projets c’est « une parole qu’on partage qui ne relève pas de l’intime. Une parole socialisée. » que les enseignants cherchent à favoriser au Microlycée de Sénart.

Le Microlycée vu de l’intérieur

Marine D..., 22 ans, élève en terminale littéraire, au Microlycée de Sénart depuis cette année, a accepté de témoigner au micro de la CARDIE sur les raisons qui l’ont conduite jusque-là. « Ce microlycée m’a sauvé la vie ! » Elle insiste sur le fait que les élèves y ont beaucoup la parole et qu’on y prend son temps pour expliquer, comprendre et apprendre : « En faisant confiance, on prend confiance et du coup, nous sommes très bienveillants les uns envers les autres. »

Retrouvez Marine dans cet enregistrement réalisé par la CARDIE de l’académie de Créteil


- Partie 1 - Comment est revenue l’envie de passer le bac ?
- Partie 2 - Comment se construit la confiance ?-
- Partie 3 - Comment s’apprend la bienveillance ?

Pour ceux qui souhaitent postuler pour une inscription l’année prochaine, une journée portes ouvertes est organisée le mardi 9 juin 2015 à 18 H. Consultez la page de leur site indiquée ci-dessous.

Pour en savoir plus

- site du Microlycée de Sénart

- Cahiers pédagogiques, dossier Décrocheurs, décrochés, n°496, mars-avril 2012 où vous pourrez lire un article sur "La philosophie pour prendre la parole", "la culture espace de liberté".
- Philippe Goémé, Marie-Anne Hugon, Philippe Taburet Le décrochage scolaire, des pistes pédagogiques pour agir, SCEREN, Repères pour agir, octobre 2012.

Texte et photos © CARDIE-Académie de Créteil