C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Formation étudiante : la journée de valorisation du dispositif ATEDEM soutenu par la CARDIE, 23 juin 2015

10 / 07 / 2015
UPEC/CARDIE/ESPE et mathématiques !

Le mardi 23 juin, à l’Université Paris-Est de Créteil (UPEC), les étudiants de Master MEEF- Mathématiques présentaient leur mémoire autour d’une table ronde devant leurs enseignants, ceux qui les avaient accompagnés dans ce long travail, leurs camarades stagiaires et des invités.
Mis en œuvre pour la première fois, en 2014-2015, le dispositif ATEDEM a mobilisé une quinzaine d’étudiants, 4 enseignants de l’ESPE, de l’université et un accompagnement de la CARDIE

L’idée est d’ancrer les étudiants dans la réalité de leur métier en maîtrisant au mieux leur discipline au service de la pédagogie.
Les enseignements de l’ESPE conduisent les jeunes à s’interroger sur des problématiques professionnelles. Le dispositif permet de pouvoir expérimenter des projets innovants sur le plan pédagogique ou peu entrés dans les pratiques, de les tester l’année de leur stage en ayant peu d’heures de cours et encore un pied à l’université, avant d’entrer définitivement dans le métier.

Parmi les thèmes choisis pour leur mémoire de master, dans le cadre de l’enseignement des mathématiques, les étudiants en équipe, par deux ou trois, se sont interrogés sur : l’éducation formative, la transition troisième-seconde, l’accueil des élèves allophones, les compétences, les classes sans notes, la pédagogie différenciée, le décrochage scolaire, l’usage des TICE, la classe inversée et la manière de favoriser l’apprentissage en mathématiques.

Autant de sujets qui les ont visiblement passionnés, encouragés à poursuivre leur recherche sur ces sujets dont ils estiment qu’ils n’ont pas encore fait le tour et qu’ils souhaitent mettre en œuvre quand ils seront titulaires. Qualités personnelles, compétences acquises lors d’expériences et de formations antérieures, les étudiants ont tiré des idées de leur formation actuelle comme et la profession d’enseignant s’enrichit.

Les étudiants ont travaillé en groupe, co-écrit le mémoire et expérimenté chacun dans leur stage. Le croisement des expériences fut très enrichissant pour eux, mais aussi pour les chercheurs de l’OUIEP ou des IREM avec lesquels ils étaient en lien.

Le travail en atelier, à base d’exposés croisés a nourri la réflexion collectivement. Puis au second trimestre, les étudiants ont bénéficié d’un suivi de mémoire individualisé.

A n’en pas douter, ces étudiants ont pris goût aux techniques collaboratives sur des questions professionnelles transversales, qu’on retrouve donc dans d’autres disciplines mais aussi sur des questions épistémologiques telles que la place des mathématiques dans les démarches interdisciplinaires type modélisation. Les questions didactiques étaient aussi au cœur des interrogations avec l’exemple de la place de l’informatique par rapport aux mathématiques en se posant la question : est-ce que les TICE aident à enseigner les mathématiques ? Une question centrale en cette période de première année de lancement du Plan numérique.

Pour en savoir plus

- UPEC
- ESPE
- CARDIE

- Dispositif DEME
- Dispositif ATEDEM
- L’IREM de Paris Nord

Tous droits réservés – CARDIE Académie de Créteil - juin 2015