C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Un jour avec ...le lycée Madeleine Vionnet de Bondy

10 / 02 / 2016
Un exemple de tutorat entre élèves au lycée professionnel

Comment faciliter l’intégration des élèves de seconde et réduire l’absentéisme ?
Au lycée Madeleine Vionnet, le projet "Bienvenue aux élèves de Seconde !" propose une réponse qui satisfait les élèves et les personnels.

Au lycée Madeleine Vionnet (93), les élèves s’entraident d’un niveau à l’autre pour le plus grand soulagement des intéressés qui disent ne plus se savoir perdus, d’avoir une personne vers qui se tourner en cas de problème, à qui demander conseils pour des questions de cours comme pour des questions de stages professionnels. Les Secondes et les Terminales sont impliqués à la manœuvre de ce tutorat à grande échelle sur l’établissement. Chacun, tuteur ou tutoré a endossé son rôle avec un sens de l’engagement peu commun. Le constat d’une solidarité et d’un respect mutuel entre les jeunes était manifeste dans les témoignages reçus lors de notre visite. Il n’est qu’à visionner les vidéos de leur témoignage en fin de page de cet article.

Donner du temps pour développer durablement des compétences : autonomie, prise de parole

Le secret de l’entreprise réside peut-être dans une juste détermination des besoins des élèves nouvellement arrivés au lycée avec une réponse qui a su intelligemment inscrire le changement dans la longue durée avec un projet artistique à la clef. Ce dernier a mêlé les différentes filières vers un objectif commun : la création d’une collection de mode sur des mannequins de bois à la fin de l’année, exposés dans les couloirs et le hall du lycée.

A long terme, les tuteurs de Seconde qui ont bénéficié de cette innovation l’an dernier se déclarent prêts à être tuteurs à leur tour lorsqu’il seront en terminal, enchantés de cette protection par les paires, à peine plus âgés d’une année ou deux.

La subtile alchimie de la semaine d’intégration a donné à tous les élèves une idée de ce qui se passait dans la filière d’à côté grâce à la mise en place d’ateliers qui présentaient les compétences, les connaissances et les savoir-faire des différents baccalauréats présentés au lycée Madeleine Vionnet. Les élèves de Terminale ont animé ces ateliers de présentation avec des PowerPoint conçus par eux, s’exerçant par la-même pour leur oral de bac. C’est un moment fort de la semaine d’intégration aux dires mêmes des élèves.

Deux raisons pourraient être avancées. La timidité de ces élèves peu habitués à la prise de parole en public, moins à l’aise avec l’expression orale ou écrite. Ces adolescents souvent fragilisés dans leur parcours scolaire antérieur, ont une impérieuse nécessité d’être mis en confiance dans l’institution. Faire appel à un personnel de l’administration, même pour une simple question, ne va pas de soi pour la grande majorité de ces élèves. Poser sa question, en revanche, à un semblable du même âge apparaît plus facile, et l’est de fait pour ces élèves chez qui l’arrivée au lycée en provenance du collège marque une grande étape dans leur vie.

C’est à ce fossé de verre auquel l’équipe éducative du lycée professionnel Madeleine Vionnet s’est attaqué dans le souci de faire réussir ses élèves avec des idées simples et réalistes.

Accueillir pour une intégration réussie

En mettant l’accent sur l’accueil, l’équipe éducative se situe dans la droite ligne des pédagogues qui accordent à l’accueil en classe une importance réelle en début de séance. Marcel Lebrun, spécialiste de la classe inversée le rappelait le 29 janvier dernier devant un public venu l’écouter en nombre lors du séminaire organisé par la DANE et la CARDIE, Canopée et l’UPEC, consacré à la classe inversée. L’accueil est un des facteurs déterminant des apprentissages.

L’établissement d’architecture moderne et de construction récente accompagne les jeunes jusqu’au baccalauréat professionnel, principalement spécialisé dans le domaine de l’habillement et de la mode. L’habilité manuelle, l’attention aux autres et la créativité sont sollicitées à travers les trois filières présentées.
Les élèves après le collège ont le choix dans cet établissement entre : "Seconde mode", "Seconde ASSP (accompagnement soins et services à la personne) et "Seconde Gestion administrative."

Le tutorat mis en place dans ce lycée professionnel entre dans un projet plus global de lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire. C’est là sa force. C’est d’ailleurs l’amer constat que les élèves de seconde intégraient l’établissement par défaut plutôt que par une orientation choisie qui a conduit le comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté, le CESC, à se lancer dans cette expérience de grande ampleur pour mieux accueillir durablement ses élèves.
Au lieu de se lancer dans un projet unique, l’équipe éducative sous la houlette de la proviseure adjointe Mme Lhuillier a préféré mener de front 3 projets :
- Une semaine d’intégration pour toutes les classes de seconde
- La mise en place dès le départ d’un tutorat élève
- Le développement de projets artistiques transversaux.

Les trois journées de la semaine d’intégration comprennent "le jeu du journaliste", la présentation de toutes les filières en grande salle, des entretiens individuels enseignants-élèves, la présentation détaillée de la filière par classe sur une matinée entière par les élèves tuteurs et d’anciens bacheliers, un travail en petits groupes sur le règlement intérieur et des olympiades sportives et ludiques.

Côté élève, la création de liens et de convivialité au cours des activités ainsi que la possibilité de contacts entre les différents niveaux ont été les éléments les plus appréciés. Coté enseignant et vie scolaire, le bien être des élèves est notable, l’entrée dans les apprentissages plus rapide.

Être tuteur

A la fin de l’année scolaire 2014/2015, la liste de tuteurs a été définie par l’ensemble des équipes pédagogiques. Les lycéens choisis ont participé à l’élaboration de leur mission grâce à des échanges lors d’une réunion avec leurs professeurs et le personnel de la vie scolaire. Pour les élèves de Terminale, il ressort de leur propos qu’ils auraient, eux aussi, bien aimé autrefois bénéficier d’un tutorat. Les élèves se sentent aussi très honorés d’être choisis pour être tuteurs : "j’ai été flattée d’être choisie mais un peu perplexe à l’idée de m’occuper d’élève de 2
nde car je n’ai pas confiance en moi. En fin de compte, cela se passe bien." ; "Les professeurs m’ont fait confiance." ; "Je me suis retrouvée en elles", "On leur donne des conseils pour qu’ils ne refassent pas les mêmes erreurs que nous".

Le projet artistique intitulé Habillage au lycée Madeleine Vionnet a mêlé objectif artistique et recyclage des déchets. Il fera l’objet d’un article à venir sur le site internet de la CARDIE- Créteil. En quelques mots, précisons qu’il a été cofinancé par Sitom93 animateur territorial de la prévention des déchets et a pu recevoir l’accompagnement de l’artiste Myriam Maxo sensible à toutes ces problématiques. Il a favorisé la créativité des élèves et d’augmenté le sentiment d’appartenance à l’établissement : la suite logique de tout le travail accompli sur l’accueil des élèves grâce à la semaine d’intégration et au tutorat.

VERSION COURTE (6 minutes) :

MPEG4 - 19.6 Mo

VERSION LONGUE (19 minutes) :

MPEG4 - 57.8 Mo

En savoir plus

Retrouvez nos vidéos Cardie Créteil sur YouTube :

- 

Tous droits réservés – CARDIE Académie de Créteil - 2016
Publication 8 février 2016