C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Qu’apporte l’Éducation aux médias aux élèves et aux enseignants ?

10 / 02 / 2016
Le Clemi de l’Académie de Créteil - Interview d’Élodie Gautier

Où en sont les Classes Médias ?

Un an après les événements tragiques qui ont frappé la rédaction de Charlie Hebdo, la CARDIE vous propose un point sur l’Éducation aux médias dans notre académie, un élément fondamental de la réforme actuelle du collège, du nouveau socle commun de connaissances de compétences et de culture, et de l’Enseignement Moral et Civique, nouvellement mis en place.

Le CLEMI, le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information a été créé en 1983 avec pour mission d’apprendre aux élèves une pratique citoyenne des médias. Il existe un CLEMI national et des CLEMI académiques.
Ils visent à élaborer des partenariats dynamiques entre enseignants et professionnels de l’information. Tous les enseignants, quels que soient leur niveau et leur discipline peuvent avoir recours au CLEMI, tant au plan national que régional, pour se former, obtenir des conseils ou des ressources.

La Semaine de la presse et des médias dans l’école®, opération phare du CLEMI conduite depuis près de vingt-cinq ans, permet à trois millions cinq cent mille élèves mobilisés dans 15 000 établissements de mieux connaître le monde dans lequel ils vivent, grâce aux médias d’information.

L’équipe du CLEMI de l’académie de Créteil, conformément à ses missions, accompagne les élèves qui créent des médias scolaires. En s’initiant aux complexités de la production d’information, les élèves développent autonomie, esprit d’initiative et esprit critique. La production des journaux scolaires et lycéens constitue un trésor d’inventivité. Cette formation aux pratiques journalistiques garantit la constitution d’un public exigeant pour l’avenir des médias, attentif de plus, à la défense de la citoyenneté et de la démocratie.
Entité du Pôle numérique, le CLEMI-Créteil œuvre à une culture numérique commune dans laquelle l’EMC, l’Éducation Morale et civique, mise en œuvre cette année, trouve toute sa place.
L’action du CLEMI, marquée par l’élan citoyen qui a saisi l’École après les attentats de janvier et de novembre 2015 est confortée par le soutien de la rectrice, Béatrice Gille.
Le CLEMI poursuit ainsi son travail d’éducation aux médias destiné à tous les acteurs de l’École. Cette" éducation à" est inscrite dans la loi de Refondation de l’École de 2013.
Les attentats de janvier et de novembre 2015 ont changé la donne. Avant même ces événements, le nouveau socle commun portait haut et fort l’intérêt porté aux médias et au traitement de l’information pour les élèves.

Élodie Gautier, délégué académique à l’Éducation aux médias dans l’académie de Créteil et coordinatrice du CLEMI-CRÉTEIL, répond aux questions de Marianne Durand-lacaze, collaboratrice CARDIE sur ce qu’apporte l’Éducation aux médias aux élèves mais aussi aux enseignants : enjeux, actions, formation, pratiques pédagogiques ?


- L’éducation aux médias est par exemple un axe majeur du parcours citoyen. Comment cela se traduit-il ?
- Nous sommes le 8 janvier 2016, 1 an et 1 jour après les attentats du 7 janvier, comment cette onde de choc a traversé l’éducation aux médias dans l’académie ? - Comment l’éducation aux médias évolue –t-elle ?
- Quelles questions un enseignant doit-il se poser avant de se lancer dans un projet de classe média ?

ITV AUDIO

Cet article n’est pas la transcription audio de l’interview. Il est conçu comme un complément d’information.

L’enseignement de l’Éducation aux médias d’information dans le cadre des réformes.

Les nouveaux programmes incluent une éducation aux médias et à l’information (EMI). Les professeurs documentalistes ne sont plus les seuls à faire de l’éducation aux médias avec la mise en œuvre de cette nouvelle « Éducation à … ». Ainsi plusieurs contenus disciplinaires et interdisciplinaires portent cette mission. La démarche pédagogique concertée conduit à associer le professeur-documentaliste et ses collègues. Les EPI (les enseignements pratiques interdisciplinaires) mobiliseront les équipes enseignantes de toutes disciplines.

Parmi les huit thématiques des EPI, celle intitulée « Information, communication, citoyenneté » place l’Éducation aux médias d’information en bonne place.

Pour rappel les huit thématiques sont :
- Corps, santé, bien-être et sécurité
- Culture et création artistiques
- Transition écologique et développement durable
- Information, communication, citoyenneté
- Langues et cultures de l’Antiquité
- Langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales
- Monde économique et professionnel
- Sciences, technologie et société.

Le parcours citoyen, nouveau parcours éducatif est construit autour plusieurs éléments : l’Enseignement Moral et Civique, l’éducation aux médias et à l’information et l’enseignement aux élèves du jugement, de l’argumentation et du débat dans les classes, de l’école primaire à la terminale.
L’EMC, dans son programme du collège, dans la partie consacrée à la connaissance de la République et ses valeurs, prévoit l’apprentissage par les élèves du devoir d’enseignement et d’information de la République. Au lycée, en classe de seconde, « Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information. » En classe de première, les élèves ont à réfléchir au lien qui existe entre société démocratique et société de l’information. Pour chaque thème, les questions éthiques et civiques sont étroitement liées et aucune de ces dimensions ne doit être négligée. Les connaissances sont abordées en vue de compétences à acquérir.

Parmi les connaissances à acquérir :
• La notion d’identité numérique.
• Des questions éthiques majeures posées par l’usage individuel et collectif du numérique.
• Quelques principes juridiques encadrant cet usage.
• Spécificité et rôle des différents médias et éléments de méthode permettant la compréhension critique des informations dont ils sont porteurs et des réactions qu’ils suscitent (commentaires interactifs, blogs, tweets...).

À titre d’exemple, peut être envisagée la réalisation, en lien avec le professeur documentaliste, d’un dossier relatif à un événement et à son exploitation médiatique, y compris dans le cadre d’un projet interdisciplinaire.

Le nouveau Socle qui sera mis en œuvre à la rentrée 2016 compte parmi ses 5 domaines, un intitulé sur « les langages pour penser et communiquer » qui fait une large place à l’Éducation aux Médias d’information. L’article 1 du socle stipule :
« … que le premier domaine du socle vise l’apprentissage de la langue française, des langues étrangères et, le cas échéant, régionales, des langages scientifiques, des langages informatiques et des médias ainsi que des langages des arts et du corps... » On mesure là l’importance des missions du CLEMI dans ce contexte en termes de formation et de ressource pour les enseignants et les élèves.

Qu’est-ce qui change dans les classes à projets d’Éducation aux médias (Classes à PEM), souvent désignées sous l’expression "classes médias" ?

Les classes médias ont été crées dans l’académie de Créteil par le recteur William Marrois en 2010. Près de 40 établissements scolaires sont aujourd’hui engagées dans ce dispositif annuel. Les élèves produisent des émissions de radio, des films vidéo, des publications papier et participent à différents concours, tels que le concours Médiatiks, ou "Voix à suivre", ou encore la participation au Festival Vidéo qui se déroule dans une véritable salle de cinéma, le concours de Une, devenu un rendez-vous classique chaque année, se déroule durant la Semaine de la presse du premier au second degré. Il est organisé en partenariat avec l’AFP qui fournit des dépêches aux établissements avec lesquelles les élèves réalisent une "Une" en temps limité sous format numérique ou papier (Élodie Gautier).

Le Clemi Créteil se mobilise fortement pour répondre aux besoins de formation des enseignants.Il assure 80 journées de formation qui touchent près de 2800 enseignants dans le cadre du PAF et anime des modules d’’Éducation aux médias dans le cadre de la formation initiale dispensée à l’ESPE.

« On continue à décrypter le contenu de l’information mais on va plus loin depuis l’avènement du web 2.0 nous sommes soumis à un flux incessant d’informations. Aujourd’hui les outils numériques nous donnent la possibilité de produire des contenus, d’être récepteur comme c’était le cas jusqu’à présent nais aussi d’être producteur nous-mêmes. Il en va de même pour les élèves. L’Éducation aux médias vise aussi accompagner les élèves dans l’usage des outils numériques en tant que producteur de contenu en responsabilité et de prendre part aux débats. Nous sommes convaincus que l’Éducation aux médias passe par la pratique et l’expérience d’une production médiatique. On met dorénavant les élèves en situation de production de contenu et on leur apprend à utiliser les réseaux sociaux autour de projets pédagogiques. »

L’Éducation aux médias est promise à prendre une place de plus en plus centrale.
Le site du CLEMI Créteil révèle que la 26e Semaine de la presse qui a suivi les attentas de janvier 2015 a engendré un intérêt très manifeste :

- Une hausse de 26 % des inscriptions dans l’académie (821 établissements)
- Une participation accrue des écoles (+49%)
- Plus de 80 % des collèges et des lycées inscrits.
- Une hausse de 70% des inscrits en Seine-Saint-Denis

Il existe un véritable appétit des élèves pour l’éducation aux médias qu’il s’agit de conforter et de développer auprès d’un nombre toujours plus grand d’établissements.
Les retombées du plan numérique dans l’académie serviront les usages et les pratiques d’information via internet des élèves, comme des enseignants. Ils permettront un accès aux médias dans le cadre de la classe, un apprentissage fondamental aujourd’hui.

En savoir plus

- Site du CLEMI -CRETEIL
- Le CLEMI-CRETEIL sur Twiiter
- #COP21 Quand les élèves s’en mêlent

- Signature de la Convention sur l’éducation aux médias et à l’information - Jeudi 17 décembre 2015 par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication.

- Site du CLEMI (national)

Tous droits réservés – CARDIE Académie de Créteil - 2016
Publication 8 février 2016