C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Edito du 25 mai 2016 - « Chercher pour comprendre, coopérer pour apprendre ».

01 / 06 / 2016

Le thème de la journée académique proposée le 9 mai dernier par la CARDIE dans les locaux de la Faculté de Droit de Créteil n’était pas neutre. « Chercher pour comprendre, coopérer pour apprendre ».
Plus que des recettes pédagogiques, c’est bien une posture professionnelle, sous-tendant des choix de vie en société, qui s’est exprimée pour donner sens à cette thématique par la voix de Jacques Bernardin, Président de GFEN (Groupement Français pour l’Éducation Nouvelle) et de Sylvain Connac, chercheur en Sciences de l’Éducation à l’Université Paul Valéry de Montpellier.
Car créer les conditions de la coopération entre élèves, mettre en place un tutorat entre pairs dans lequel chaque élève, un jour, apprendra quelque chose à un autre ou de l’autre, c’est faire le choix de l’inclusion de tous et de l’équité. C’est mettre en action les axes forts de la refondation de l’école en refusant de sous-traiter l’hétérogénéité des classes ou de l’externaliser. C’est faire au contraire une richesse des différences entre élèves.
Car si les classes ne sont pas uniformes, la société non plus. Et c’est heureux. L’école inclusive n’est pas qu’une école de la démocratie, c’est surtout une école démocratique dans laquelle aucun n’élève n’est trié, relégué et finalement oublié. C’est une école dans laquelle les trajectoires individuelles ne se construisent pas sur des faillites collectives mais où le collectif renforce les individus.
Pour reprendre une formule de Philippe Carré que porte la CARDIE : « On apprend toujours seul mais jamais sans les autres. »

Catherine FERRIER
IA-IPR E.V.S.
C.A.R.D.I.E.
Rectorat de Créteil

Tous droits réservés – CARDIE Académie de Créteil - 2016
Publication : 25 mai 2016