C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Remise officielle des recommandations de la conférence de consensus sur les discriminations scolaires

05 / 07 / 2016

Découvrez le rapport du jury de la Conférence de consensus du 3 février 2016 : Penser les discriminations à l’école pour les combattre : du déni à la lucidité, de la lucidité à l’action.


Le rapport du jury Penser les discriminations à l’école pour les combattre : du déni à la lucidité, de la lucidité à l’action a été remis à Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Créteil et chancelière des universités, le 12 mai 2016.

Pendant plus d’un an, un groupe de travail constitué de 17 chercheurs, d’un jury, présidé par Monique Sassier, regroupant onze professionnels de l’académie de Créteil et une représentante d’une association de parents d’élèves, et d’un comité de pilotage, a élaboré un questionnement sur la manière d’aborder, de prévenir et de réduire les faits discriminatoires à l’école. Une Conférence de Consensus s’est tenue le 3 février 2016 à l’Upec de Créteil en présence de 170 personnes.
Les chercheurs ont été invités à répondre aux questions élaborées par le jury.
- Découvrez notre article en ligne sur cette Conférence, résumé des interventions, interview de Monique Sassier sur l’événement de février.

Les travaux de ce rapport sont le résultat de l’analyse des interventions et des réponses apportées lors de la grande conférence sur les discriminations à l’école du mois qui s’est tenue en février.

Les recommandations au nombre de 16 sont organisées autour de 3 axes :
- Catégories juridiques, politiques et théoriques pour penser les discriminations
- Regards sur des mécanismes systémiques
- mise au jour des implicites de l’action pédagogique.

La réflexion sur la suite donnée à ces préconisations dans l’académie de Créteil est en cours d’élaboration et figurera dans le projet académique qui sera présenté l’an prochain (2016-2017).


Téléchargez le rapport du jury :

PDF - 457.7 ko

TITRES DES RECOMMANDATIONS

AXE 1

PRÉCONISATION 1 : EXPLICITER LES RÉFÉRENTS POLITIQUES ET LÉGITI¬MER CELUI DE LA NON-DISCRIMINATION
PRÉCONISATION 2.1 : S’OUTILLER POUR OBSERVER LES PROCESSUS DISCRIMINATOIRES
PRÉCONISATION 2.2 : FORMER LES PROFESSIONNELS

AXE 2

PRÉCONISATION 1.1 : AMÉNAGER LES STAGES DE 3ÈME POUR ÉVITER AUX ÉLÈVES L’EXPÉRIENCE D’UNE DISCRIMINATION PRÉCOCE

PRÉCONISATION 1.2 : VERS MOINS DE DISCRIMINATIONS EN LYCÉE PRO¬FESSIONNEL
PRÉCONISATIONS 1.3 : VERS UNE RELATION ÉCOLE/ENTREPRISE PLUS ÉGALITAIRE.
PRÉCONISATION 2.1 : DES SECTORISATIONS MOINS DISCRIMINANTES
PRÉCONISATION 2.2 : DANS LES ÉTABLISSEMENTS
PRÉCONISATION 2.3 : LES PROCÉDURES D’ORIENTATION

AXE 3

CONSTAT 1 : PEU D’INTERACTIONS ENTRE LA RECHERCHE ET LE TER¬RAIN
PRÉCONISATION 2.2 : DES ESPACES-TEMPS IDENTIFIÉS POUR PENSER ET ANALYSER LES PRATIQUES ET LES ZONES À RISQUES
PRÉCONISATION 3.1 : OBSERVER LES DISCRIMINATIONS À L’ŒUVRE
PRÉCONISATION 1 : UNE FORMATION CONTINUE À ET PAR LA RECHERCHE
CONSTAT 2 : DES RÉPONSES COLLECTIVES À DES SITUATIONS PROFES¬SIONNELLES
PRÉCONISATION 2.1 : LA NÉCESSAIRE ÉLABORATION D’UNE APPROCHE DÉONTOLOGIQUE DES DISCRIMINATIONS
PRÉCONISATION 3.2 : AIGUISER LE REGARD DES ENSEIGNANTS SUR L’ACTIVITÉ COGNITIVE DE L’ÉLÈVE

Tous droits réservés – CARDIE Académie de Créteil - juin 2016