C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Groupe de travail : le conseil de classe autrement en 2020

25 / 05 / 2020
Arnaud Van Praët

Présentation de la réflexion menée par le groupe de travail de la CARDIE sur le conseil de classe autrement, lors de l’année scolaire 2019-2020.

Les problématiques posées par le conseil de classe

Durant cette année scolaire 2019-2020, 9 établissements (7 collèges et 2 lycées), répartis dans les 3 départements de l’académie de Créteil, se sont réunis pour mener ensemble une réflexion sur le conseil de classe :

  • Collège Paul Valéry (Thiais)
  • Collège Victor Hugo (Cachan)
  • Collège Georges Brassens (Brie-Comte-Robert)
  • Collège Henri Wallon (Savigny-le-Temple)
  • Collège Elsa Triolet (Saint-Denis)
  • Collège Victor-Henri Hutinel (Gretz-Armainvilliers)
  • Collège Jean Moulin (La-queue-en-Brie)
  • Lycée Marx Dormoy (Champigny-sur-Marne)
  • Lycée Jacques Feyder (Épinay-sur-Seine)

Passé le constat que, bien souvent, le conseil de classe joue le rôle de commission d’enregistrement des évaluations trimestrielles ou semestrielles, que reste-t-il ? Distribuer des récompenses et des avertissements ?
Comment permettre aux élèves de s’approprier réellement ses évaluations comme outils de réflexion et d’apprentissage ?

Les textes officiels sur le conseil de classe

Il est en effet parfois compliqué de définir ce qu’est un conseil de classe. Plusieurs textes officiels régissent le conseil de classe, notamment :

  • l’article 33 du décret n° 85 924 du 30 août 1985 ;
  • l’article 10 du décret n° 90-484 du 14 juin 1990 ;
  • la circulaire n° 98-119 du 02 juin 1998.

On peut également consulter :

Pour s’y retrouver plus simplement, il est possible de consulter une synthèse sur le site service-public.fr :
« Le conseil de classe est chargé du suivi des élèves et des questions pédagogiques intéressant la vie de la classe. Composé de membres du personnel de l’établissement, de délégués d’élèves et de parents d’élèves, il se réunit au moins 3 fois par an. Il formule des propositions concernant l’orientation et l’accompagnement des élèves et en informe les parents. »

Certains paramètres sont ainsi déterminés :

  • Sa composition (personnel de l’établissement, délégués élèves, délégués des parents d’élèves) ;
  • Sa fréquence (3 fois par an) ;
  • Le rôle du conseil de classe ne se limite pas à l’enregistrement d’un bilan trimestriel. Son rôle primordial est bien de formuler des propositions sur l’orientation et l’accompagnement.

Les délégués, élèves comme parents, font donc partie intégrante du conseil de classe. De plus, son rôle est bien avant tout de proposer et d’accompagner, plutôt que de se contenter d’attribuer récompenses et sanctions.

Il est néanmoins possible de mener un projet dérogatoire, par exemple au niveau de la fréquence des conseils de classe : un nombre croissant d’établissements souhaitent ainsi fonctionner en semestres.
Pour cela, il est indispensable de présenter un projet expérimental auprès de la CARDIE qui, une fois validé par le Comité de Validation des projets innovants et Expérimentaux (CVE), permettra de fonctionner selon un régime dérogatoire, tout en bénéficiant d’un accompagnement de la part de la CARDIE.

Exemples de projets académiques

Voici quelques exemples des projets, mis en place au sein de l’académie, qui propose des transformations plus ou moins importantes du conseil de classe :

  1. Des projets de conseil de classe autrement mis en place depuis plusieurs années
  2. Un projet de conseil de classe autrement mis en place pour la 1ère année
  3. Un projet de conseil de classe autrement prévu pour l’année prochaine

Présentation d’options envisageables pour le conseil de classe autrement

Les transformations du conseil de classe ont pour objectif d’impliquer davantage l’élève dans ses apprentissages.
Le conseil de classe autrement tend à ce que l’élève devienne acteur plutôt que spectateur. Pour cela, il est nécessaire de construire des modalités de fonctionnement qui lui en laisse la possibilité, de développer métacognition et autonomie, de participer pleinement à une co-éducation « parents-élèces-professeurs ».
Voici une liste non exhaustive d’options envisageables pour le conseil de classe autrement :

Avant le conseil de classe :

  • Accompagnement de l’élève
    • évaluations formatives
    • accompagnement personnalisé
    • vie de classe
    • réunion de mi-trimestre (optionnelle) ou de mi-semestre (bilan intermédiaire constituant un « passage obligé » pour faire un bilan assez rapide avec les élèves et les parents)
  • Travail de l’élève sur son bulletin (en vie de classe)
    • bilan personnel
    • lecture, décodage et compréhension des appréciations des professeurs
    • détermination d’objectifs et des modalités à mettre en place pour les atteindre
    • rédaction d’une appréciation générale
    • préparation du conseil de classe
    • mise en place d’entretiens-conseils
    • préparation de la réunion « parents-professeurs » pour la transformer en réunion « parents-élèves-professeurs »

Pendant le conseil de classe :

  • Fréquence = trimestrielle / semestrielle pour se donner davantage de temps pour évaluer (de façon formative en particulier) et accompagner
  • Récompenses et sanctions
    • conservées... pour quelles raisons ?
    • non-conservées car l’objectif est que l’élève soit investi dans ses apprentissages... et cela permet de gagner un temps non négligeable durant le conseil de classe
  • Gain de temps et réduction de sa durée
    • préparation par les élèves eux-mêmes
    • abandon des récompenses et des sanctions
  • Transformation du conseil de classe en conseil de la classe, en conseil coopératif, en conseil inversé, ou en conseil-entretien (Cf. le chapitre précédent intitulé « Exemples de projets académiques » pour davantage de précisions)
  • Conseils de classe regroupés en une « soirée » par niveau et avec la réunion « parents-élèves-professeurs » (ex : tous les conseils de classe de 6ème, soit 6 classes, sont organisés en 30 minutes chacun, de 15h à 18h, puis suivis de la réunion « parents-élèves-professeurs » de 18h30 à 20h30, et ce pour chacun des niveaux concernés par le projet)

Après le conseil de classe :

  • Réunion « parents-élèves-professeurs » plutôt qu’une réunion « parents-professeur » dont l’élève est exclu ou simple spectateur
    • la réunion débute par la présentation de la situation par l’élève lui-même
    • le professeur (et les parents) se met en retrait, joue le rôle de médiateur, de conseiller (pas de juge)
CARDIE Créteil - Tous droits réservés - Mai 2020