C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Pourquoi une classe PAC au lycée professionnel Gabriel Péri de Champigny-sur-Marne ?

22 / 11 / 2014

Pour la troisième année scolaire consécutive, une classe de seconde BEP Métiers de l’électrotechnique bénéficie d’un projet artistique et culturel. Le lycée professionnel Gabriel Péri, situé en zone sensible, recrute des élèves pour la plupart en grande difficulté scolaire et issus d’un milieu social défavorisé. Par ailleurs, l’orientation en lycée professionnel se fait souvent par défaut et c’est également le cas dans notre établissement. De plus, nos élèves ont rarement choisi le lycée en premier vœu, même si cet état de fait évolue peu à peu.

Le chef d’établissement et les équipes éducatives du lycée ont fait le choix d’axer le projet d’établissement sur la pédagogie de projet et l’interdisciplinarité (classes PAC, modules, PPCP) afin de donner de la cohérence et du sens à la formation dispensée aux élèves. L’objectif est aussi de faire évoluer positivement la représentation qu’ils peuvent avoir de leur futur métier et l’image souvent dépréciée qu’ils ont d’eux-mêmes. Le projet est donc de donner aux élèves l’accès à la culture auquel ils ont droit tout en valorisant leur propre culture technique et scientifique.

Cette classe PAC, contractualisée et reconduite depuis la rentrée scolaire 2001, s’élabore et se développe en partenariat avec le Centre Culturel Gérard Philipe de Champigny sur Marne, situé à proximité du lycée. Le centre Gérard Philipe s’ancre définitivement dans la création contemporaine : les spectacles programmés sont uniquement des créations et non des reprises. La directrice du centre culturel, Mme Lécullée et le régisseur plateau, Arnaud Koselef sont nos principaux interlocuteurs.
L’intitulé de notre projet PAC contient en son sein notre problématique : quels outils mettre en place pour que la virgule entre « approche artistique » et « approche technique » ne soit pas une barrière mais un trait d’union ? Comment permettre aux élèves de lier leur domaine professionnel et l’univers culturel dont ils se sentent si éloignés ? 


Lire la monographie :
PDF - 182.5 ko
Mono_GPeri_94