C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Rencontre sur le terrain de la pédagogie entre professeurs grecs et français : καλωσόρισμα !

06 / 12 / 2014
Visite d’une délégation grecque dans l’académie de Créteil

Le 13 et le 14 novembre 2014, la DAREIC (1) de l’académie de Créteil accueillait pour 2 jours une délégation d’enseignants et de chefs d’établissement venus de Grèce en voyage d’étude sur le thème des inégalités scolaires Ayant fait savoir leur désir de connaître les actions pédagogiques innovantes menées ou expérimentées dans l’académie auprès du délégué de la DAREIC, celui-ci a associé la CARDIE (2) dont c’est justement la mission à l’organisation de la partie pédagogique du programme destinée aux homologues grecs.

Ainsi, le 13 novembre, au collège international de Noisy-le-Grand, inauguré en septembre dernier, lieu qui compte parmi les établissements les plus innovants de l’académie par son statut d’ECOLIER (3), les enseignants grecs ont assisté à une conférence sur les actions pédagogiques phares menées au sein des trois départements de l’académie. L’histoire et les missions de la Cellule ont été présentées par Catherine Ferrier IA-IPR EVS, Correspondante académique CARDIE, depuis 2012. Son intervention faisait suite à celle d’Alain Pothet, IA-IPR SVT, en charge de l’éducation prioritaire depuis 2014, un enjeu majeur. De nombreuses actions sont engagées dans ces deux domaines dont les interactions réciproques œuvrent à la réussite de tous les élèves.

De la théorie à la pratique

La loi de juillet 2013 impose à tous les établissements de France d’avoir un projet éducatif ou pédagogique. Il peut être innovant ou non, ou expérimental ou non, par conséquent, il sera accompagné ou non par la CARDIE de leur académie.

L’académie de Créteil expérimente de la maternelle au Baccalauréat. Concrètement les établissements appellent la CARDIE, la sollicitent. À la disposition des acteurs, une fois appelée, la Cellule se déplace et établit avec les équipes en place un diagnostic afin de faire des propositions d’accompagnement. Elle impulse alors des pratiques dites "innovantes". Parmi ses domaines d’intervention récurrents, on note les questions d’évaluation, la pédagogie différenciée, le bien être des élèves, les attitudes citoyennes, le numérique éducatif en accord avec la DANE (2), la pédagogie des élèves à besoins particuliers (dyslexiques, précoces, allophones), les EIST (5), les ECOLIER, les micro-lycées qui accueillent les élèves raccrocheurs volontaires. Pour tous ces champs possibles, l’équipe de la CARDIE de l’académie de Créteil analyse la réalité locale de l’établissement demandeur. Parallèlement, elle forme autant que faire se peut des professeurs formateurs qui à leur tour interviendront dans leur district ou ailleurs pour faire face à l’augmentation des demandes dont elle est l’objet.

Le 14 novembre, le collège Monthéty de Pontault-Combault (77) a accueilli la délégation pour lui présenter la mise en place de l’Évaluation par Contrat de confiance, l’EPCC, que l’équipe de la CARDIE de Créteil défend sous une forme plus approfondie qu’elle a baptisée le Contrat participatif d’Evaluation (CPE). Dans cette circonscription qui englobe les villes avoisinantes, l’expérimentation a été lancée en 2010 par les écoles élémentaires. Elle a gagné depuis toutes les classes de deux collèges. Tous ont adopté ce système d’évaluation qui revient à opérer une véritable révolution des apprentissages. Les résultats au brevet (DNB) ont progressé et le climat scolaire s’est particulièrement amélioré pour les élèves et les équipes éducatives.

Les élèves construisent avec l’enseignant des « fiches réussites » qui permettent d’identifier les connaissances et compétences travaillées dans la phase d’apprentissage et qui pourront faire l’objet d’une évaluation. Une fois ce document établi, une séance de pré-contrôle permet aux élèves de bénéficier d’une médiation en amont de l’évaluation.
L’évaluation respecte le contenu identifié dans la fiche réussite et laisse une place au transfert sur une situation nouvelle.
Avec le recul des années, les élèves dont les résultats se situaient autour de la moyenne (10/20) ont vu leur moyenne progresser de 2 à 5 points, pour une grande partie d’entre eux. Les élèves en avançant dans leur scolarité ont assimilé ces fiches de révision comme un outil indispensable pour apprendre. Ils en sont les co-auteurs avec leurs professeurs. Il en résulte un climat de confiance propice à la réussite, le contrôle n’étant plus un piège. Selon, le principal du collège Monthéty, les élèves, les professeurs, les parents travaillent ensemble à la réussite des élèves dans un climat serein.

Un échange fructueux a suivi la présentation de la méthode de l’EPCC et ses outils entre les enseignants grecs et les enseignants expérimentateurs. Les questions ont été nombreuses, les applaudissements chaleureux, l’envie de se lancer dans cette forme nouvelle d’évaluation amorcée.

Pour en savoir plus
-  καλωσόρισμα ! « Bienvenue ! » en grec.
-  (1) DAREIC : Délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération
-  (2) CARDIE : Cellule académique recherche-développement en innovation et expérimentation
-  (3) ECOLIER : École-Collège-Lycée-Innovation-Expérimentation, Réussite. Établissements totalement innovants et expérimentaux.
-  (4) DANE : Délégation académique au numérique pour l’éducation (DANE)
-  (5) EIST : Enseignement intégré de sciences et de technologie

-  Voir sur notre site, la production du groupe de travail sur l’EPCC de 2013

 
Dernière mise à jour :
12 / 01 / 2017
Directeur de publication :
Catherine Ferrier