C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Rares sont les occasions pour les professeurs des trois microlycées de l’académie de se rencontrer sur le thème de leurs pratiques professionnelles. Echanger au rythme d’un groupe de travail privilégie la réflexion sur l’information. C’est à Créteil que les équipes de Lieussaint, du Bourget et de Vitry-sur-Seine se sont retrouvées : mise en commun des productions pour mieux cerner à leurs propres yeux ce qui les rassemble ou les différencie.

La production d’un groupe de travail accompagné par la CARDIE durant l’année 2014-2015

Comment la classe inversée peut permettre une construction des savoirs et créer une motivation concrète des élèves ?

La CARDIE de Créteil a accompagné un groupe d’enseignants sur le travail par compétences dans une classe sans notation chiffrée au cours de l’année 2013-2014. Voici le fruit de leurs réflexions à travers huit écrits.

André Antibi professeur à l’université Paul-Sabatier de Toulouse a identifié, dans son laboratoire de didactique, le phénomène qu’il a baptisé « La constante macabre » : inconsciemment, les professeurs, vont chercher à obtenir une moyenne de classe proche de dix. Il propose la solution d’une Évaluation Par Contrat de Confiance, l’EPCC, pour que le corps enseignant abandonne cette pratique.

Les écrits et les réflexions d’un groupe de travail de professeurs d’écoles et de collèges en 2012-13

Descriptif : dans le cadre de la liaison lycée /post-bac
Un groupe de réflexion a été réuni par la mission MAPIE, pour échanger et présenter les différentes actions mises en place dans leurs établissements respectifs. Le groupe a proposé différentes approches pour préparer au mieux tous les élèves du lycée aux études supérieures et leur apporter des clefs pour mieux comprendre l’intelligibilité des parcours, afin de les aider dans leur choix d’orientation.