C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Comment la culture vient aux enfants : repenser les médiations, collectif Médiations

13 / 01 / 2022

Le collectif Médiations : Florence Eloy (dir.), Stéphane Bonnéry, Samuel Coavoux, Rémi Deslyper, Frédérique Giraud, Tomas Legon, Muriel Mille et Véronique Soulé

vous présente son ouvrage
Comment la culture vient aux enfants : repenser les médiations

dans la collection Questions de Culture, co-édité par le Ministère de la Culture - Département des études, de la prospective, des statistiques et de la documentation et les Presses de Sciences Po.



Présentation :

Cet ouvrage est issu d’une recherche collective financée par le ministère de la Culture (département des études, de la prospective, des statistiques et de la documentation), et réalisée par une équipe de chercheuses et chercheurs sous la direction de Florence Eloy : Stéphane Bonnéry, Samuel Coavoux, Rémi Deslyper, Frédérique Giraud, Tomas Legon, Muriel Mille et Véronique Soulé.

Comment la culture vient-elle aux enfants ? Les discours sur la transmission de la culture aux enfants – une classe d’âge comprise, au sens de la Convention internationale des droits de l’enfant, comme la période de la vie allant de 0 à 18 ans – évitent rarement deux écueils. D’un côté, les enfants sont considérés comme victimes des industries culturelles qui exerceraient sur eux des effets d’autant plus forts que leur jeune âge les priverait de réelles défenses cognitives. De l’autre, ils sont dépeints comme des acteurs autonomes et libres de leurs consommations culturelles. À l’ère numérique, cette polarisation est plus que jamais d’actualité, entre mise en garde contre l’aliénation par les écrans et apologie des compétences naturelles des natifs du numérique.

Cet ouvrage a pour ambition de sortir de ce jeu de balancier en portant la focale sur les nombreux processus qui font médiation entre les produits et biens culturels et les enfants. D’abord, en montrant que les processus de médiation dépassent largement le champ de la médiation culturelle institutionnelle et existent également au sein des industries culturelles ainsi que dans les familles et les groupes de pairs. Ensuite, en insistant sur les processus de réappropriation permanents qui existent tout au long de la chaine allant des producteurs culturels aux enfants et, partant, sur les multiples ajustements et désajustements que ces derniers négocient par rapport aux cadrages des biens culturels proposés par les producteurs et les intermédiaires.

Pour ce faire, il repose sur le parti pris de faire dialoguer des secteurs culturels très différents – de la série télévisée à succès au roman best-seller pour adolescents, à l’édition jeunesse, au musée, au théâtre jeune public ou encore aux orchestres d’enfants, en passant par l’action des cinémas classés Art et Essai – pour mieux identifier les mécanismes transversaux de la médiation. A travers cette démarche, cet ouvrage questionne la pertinence de frontières considérées parfois comme infranchissables, et notamment la partition entre champ culturel institutionnel et industries culturelles

Sommaire :

- Introduction :
Décloisonner les médiations culturelles
Étudier les médiations en direction de l’enfance

- Chapitre I : Les médiations comme chaînes de cadrages et d’appropriations croisés

- Chapitre II : Des professionnels en quête de reconnaissance

- Chapitre III : Vivre la domination. Positions et prises de position des professionnels de la culture s’adressant aux enfants

- Chapitre IV : Le millefeuille du public jeunesse : de la fausse évidence de l’adressage aux enfants

- Chapitre V : Éduquer à l’art, éduquer par l’art : multiplicité des enjeux de la culture en direction des enfants et brouillage des objectifs

- Chapitre VI : Les écarts entre les conceptions de la médiation et les appropriations effectives

- Conclusion :
Un regard renouvelé sur les médiations culturelles en direction des enfants
Faire dialoguer différents champs d’étude de la sociologie

Vous trouverez plus de détails sur cette page.