C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Apprendre à enseigner différemment

02 / 12 / 2014
La dimension éducative du métier d’enseignant au cœur de la formation initiale.

Concrètement, il s’agit d’initier les étudiants-stagiaires de master à une vision élargie du métier d’enseignant. Dès leur année de formation, ils abordent les questions d’éducation. Comment dépasser le cadre stricto sensu de la discipline enseignée dans leur futur exercice professionnel ? Pour ce faire, il importe de développer des compétences individuelles et collectives qui permettront aux futurs professeurs d’apprendre à travailler aisément en équipe, en partenariat au sein de la communauté éducative de leur futur établissement.
Ces pratiques transversales, même si elles se développent, ne sont pas encore assez courantes malgré l’évaluation incontestablement positive de leurs répercussions sur les processus d’apprentissage des élèves. En outre, la mission éducative qui incombe aujourd’hui à chaque enseignant quelle que soit sa discipline n’est pas facile à mettre en place dans la pédagogie au quotidien.

L’académie de Créteil, véritable « académie-école » propose depuis cette année d’aborder la prise en compte de la dimension éducative du métier d’enseignant dès la formation initiale des professeurs stagiaires inscrits en MEEF (Métier de l’Enseignement, de l’Éducation et de la formation). Ce dispositif impacte aussi bien la formation initiale des enseignants que leur formation continue. Il entend garantir la qualité du service public d’éducation et refonder l’école de la République : un enjeu fondamental.

Le projet développé cherche à répondre à ces nouvelles exigences. Il prévoit que des étudiants et des professeurs déjà en poste collaborent sur le terrain, dans des établissements volontaires pour les accueillir, souhaitant favoriser et valoriser les actions pédagogiques, éducatives et innovantes. Ensemble, ils détermineront puis travailleront un projet éducatif et pédagogique commun, pour répondre à un besoin de l’établissement sur lequel tous les acteurs se seront mis d’accord. Cette collaboration n’est pas seulement originale parce qu’elle est « intergénérationnelle » entre futurs enseignants et enseignants expérimentés, elle l’est aussi parce qu’elle porte sur des projets pluridisciplinaires ou transdisciplinaires, inédits ou en développement dans un collège ou un lycée. Enfin, le projet prévoit des modalités d’apports théoriques et d’échanges pour l’ensemble des acteurs.

La première étape pour faire connaître les modalités de cette aventure initiée pour la première fois dans une académie, a pris la forme d’une « Bourse aux projets » organisée le 15 octobre 2014 à l’ESPE sur le site de Saint-Denis (93). L’objectif, pour concrétiser ce partenariat ambitieux, était de réunir en un même lieu les différents acteurs, étudiants, professeurs en poste dans le secondaire, chefs d’établissement et professeurs de l’ÉSPÉ, volontaires pour travailler ensemble tout au long de l’année scolaire. Le travail comprend la rédaction collective en fin d’année par les étudiants d’un mémoire de Master portant sur l’expérimentation de leur projet.

La « Bourse aux projets » représente une étape décisive dans la mise en place de cette expérience. Des équipes se sont constituées le 15 octobre faisant coïncider leurs centres d’intérêts communs : les établissements porteurs de projets et de pratiques, souhaitant proposer certaines innovations et les étudiants-stagiaires portant leurs envies de découverte pédagogique et éducative dans le cadre de leur formation scientifique. La Maîtrise de la langue et le multilinguisme, l’éducation à la citoyenneté, le développement durable comptent parmi les exemples de thèmes proposés. Les groupes constitués ont commencé à chercher un nom à leur projet, à délimiter son champ d’action et à réfléchir à la problématique du mémoire collectif.

Béatrice Gille, rectrice de l’académie de Créteil et chancelière des universités, a encouragé cette mise en œuvre par une adresse filmée, enregistrée et présentée en ouverture de séance, dans laquelle elle a rappelé l’importance de la dimension éducative du métier d’enseignant. Elle a souligné son attachement au travail partenarial avec l’ESPE, et salué l‘engagement de tous dans cette collaboration intergénérationnelle, qu’elle qualifie de « première originale et innovante qui allie réflexion et actions collectives. »

Les liens entre les établissements scolaires et l’École supérieure du professorat et de l’éducation (l’ÉSPÉ – ex-IUFM), seront renforcés grâce à cette collaboration nouvelle entre la CARDIE du Rectorat de Créteil et le Centre de Valorisation des Innovations Pédagogiques (CVIP) de l’ÉSPÉ du site de Saint-Denis, qui ont pour mission commune, l’impulsion de l’innovation pédagogique.

Pour en savoir plus

-  Présentation du dispositif complet sur le site de l’ESPE
http://espe.u-pec.fr/l-espe/innovation-pedagogique/projet-deme-la-dimension-educative-du-metier-d-enseignant-643932.kjsp?RH=1412862302533