C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

La Conférence Nationale sur l’évaluation des élèves décline sept recommandations

11 / 03 / 2015

Le contenu et l’ordre des 7 recommandations rédigées à l’occasion de la Conférence reflètent la progression du travail de recherche et la logique des échanges qui se sont développés entre les membres du Jury. Vous en trouverez ici une rapide synthèse que vous pourrez compléter par la lecture du rapport officiel.

RECOMMANDATION 1 : (30 Pour 1 Abst)

A propos de la formation des professeurs

➢ Intégrer les résultats de la Recherche (Docimologie, Sciences du comportement, Sciences Sociales, Neurosciences et fonctionnement du cerveau…) dans la formation initiale et continue des enseignants.
➢ Informer systématiquement sur les expérimentations significatives (animations pédagogiques et formation initiale et continue).

RECOMMANDATION 2 : (30 Pour 1 Abst)

A propos des modes dévaluation en phase d’apprentissage :

➢ Distinguer Évaluation FORMATIVE / Évaluation SOMMATIVE
• FORMATIVE pour apprendre : avec une définition claire du statut de l’erreur
• SOMMATIVE pour mesurer : à l’aide d’outils standardisés (produits par la DEPP).

➢ Disposer d’un Livret National numérique de suivi de Cycle :
• Permettant l’information et la communication pour l’ensemble des acteurs ;
• Conçu comme un outil de travail pour qu’une équipe construise un projet collectif d’enseignement.

RECOMMANDATION 3

A propos de la place et du rôle de la notation chiffrée :
Cette recommandation a été divisée en 3 sous-recommandations.

➢ Travailler à une harmonisation nécessaire (au moins au sein d’un établissement pour l’évaluation sommative) (30 Pour 1 Abst).
➢ Ne plus avoir recours à la notation chiffrée pour les Cycles 1, 2 et 3 (classe de sixième comprise) et la remplacer par une mesure des compétences (à l’aide de grilles de références nationales) (27 Pour 4 Contre).
➢ Introduire progressivement la notation chiffrée au Cycle 4 (Conserver le principe des sur grilles de référence pour l’évaluation Formative et introduire les notes pour l’évaluation Sommative) (27 Pour 1 Abst 3 Contre).

Pour compléter ces recommandations et dans la logique d’un fonctionnement fondé sur la mesure des compétences acquises, on fera disparaître le calcul des Moyennes et des « Moyennes de moyennes », et on veillera à diversifier les formes d’évaluation (oral conduite projet, usage numérique, travaux individuels, travaux collectifs).

RECOMMANDATION 4

A propos de la communication avec les familles : (21 Pour 3 Abst 7 Contre)

➢ Consensus sur les constats :
• Insuffisance de l’existant : l’École parvient difficilement à établir un réel dialogue systématiquement constructif avec certaines familles
• Des améliorations notables sont constatées dès lors qu’une volonté s’exprime et que des actions spécifiques sont conduites pour atteindre cet objectif (qualité de l’accueil, de la communication, confiance et fréquentation de l’École).

➢ Consensus sur les leviers :
• Toutes les stratégies de clarification des attentes, les efforts réalisés pour « traduire » et rendre lisible l’École aux Parents au travers d’un travail spécifique de communication portent systématiquement leurs fruits.

➢ MAIS Débat sur la notion de co-éducation : les membres du Jury ne partagent pas tous l’idée que la co-éducation est nécessaire et qu’il faille invariablement associer les familles au travail de l’École.

RECOMMANDATION 5

A propos de la politique d’évaluation dans les écoles et établissements : (27 Pour 2 Abst 2 Contre)

➢ Impliquer les membres de la communauté éducative dans une définition commune explicite et cohérente des modalités d’évaluation.

➢ Consacrer un « volet sur l’évaluation » dans le projet d’école ou d’établissement qui décline les modalités, la progressivité des modes d’évaluation adoptés par la communauté scolaire et qui clarifie l’usage du Livret de Cycle).

➢ Présenter ce « volet sur l’évaluation » dans les instances, au même titre que les autres axes du projet d’école ou d’établissement.

➢ Prévoir des animations et des formations communes 1er et 2nd Degrés sur les territoires visant à harmoniser les pratiques enseignantes.

RECOMMANDATION 6

A propos de l’orientation des élèves : (27 Pour 1 Abst)

➢ Consensus sur le constat :
Difficulté à mettre en cohérence les talents et les motivations avec l’affectation quand seules les notes et les moyennes servent à départager certains candidats sur des filières très demandées.

➢ Consensus sur des leviers possibles :
• Faire vivre le Portfolio et le PIIOMEP comme le prévoient les textes dans tous les établissements.

• Prendre en compte le niveau de maîtrise de compétences acquises dans la conduite de projets (recherche documentaire, stages, visites, expériences extérieures, engagement associatif…) en lien avec nouveau Socle pour travailler sur les affectations.

RECOMMANDATION 7

A propos du D.N.B. : (25 Pour 4 Abst 2 Contre)

➢ Suivre les préconisations du C.S.P.

• Utiliser le Livret de compétences du Cycle 4 et des Épreuves terminales pour contribuer à valider le Socle.

• 4 Épreuves :
• 2 projets (menés l’un en 4ème, l’autre en 3ème) donnant lieu à des productions (sur tout support) inscrites dans différents champs disciplinaires et présentées devant un jury ;
• 1 épreuve écrite (sujet national ou académique) permettant d’évaluer plusieurs compétences et renvoyant à plusieurs disciplines ;
• 1 épreuve orale de Langue vivante sur un projet présenté devant un jury.

• Validation du Socle nécessaire pour obtenir le D.N.B.

• Validation nécessaire domaine par domaine sans compensation mais avec conservation des bénéfices.

Texte © CARDIE-Académie de Créteil

 
Dernière mise à jour :
12 / 01 / 2017
Directeur de publication :
Catherine Ferrier