C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Observatoire des pratiques en éducation prioritaire

19 / 05 / 2017

"Aujourd’hui plus que jamais on a besoin de citoyens capables de faire le tri dans les informations et d’effectuer des choix pertinents" , écrit Philippe Meirieu. L’esprit critique est devenu une compétence fondamentale que l’Ecole doit développer chez les élèves. Mais construire une pensée critique implique une posture intellectuelle nécessitant curiosité, écoute, autonomie, lucidité et modestie. Il est à la fois un état d’esprit et un ensemble de pratiques qui se nourrissent mutuellement. Ainsi, l’esprit critique n’est jamais un acquis, il est une exigence, toujours à actualiser. Il naît et se renforce par des pratiques, dans un progrès continuel : on ne peut jamais prétendre le posséder parfaitement et en tous domaines, mais on doit toujours chercher à l’accroître.

Mardi 16 mai 2017, la mission Education Prioritaire et Madame la Rectrice Béatrice Gille, présentaient les conclusions de l’Observatoire de cette année concernant l’enseignement de l’esprit critique. Elèves, parents, enseignant.e.s, personnel d’encadrement ont ensemble participé à cet observatoire et ont montré que c’était par le dynamisme des pratiques pédagogiques et la capacité à prendre des risques intellectuels en expérimentant des dispositifs ou des démarches dans les classes que l’on pouvait faire émerger des pratiques novatrices et fécondes pour le développement de l’esprit critique.
Ces postures remarquables par leurs précisions, par la diversité des niveaux de classe dans lesquelles elles sont développées (débat en maternelle, conseil de classe en élémentaire, « questionnement philosophique » en SEGPA…) par l’ouverture d’esprit qu’elles nécessitent, et par les thématiques qui y sont abordées entraînent forcement des questionnements de la part de nos partenaires.
Dans le même temps, nombre d’observations effectuées montrent que, bien que ces enseignements soient perçus comme essentiels, ils revêtent encore un caractère secondaire dans les territoires qui vivent l’école comme le seul moyen d’ascension sociale. L’enseignement des mathématiques et du français reste prioritaire. De plus certaines questions restent fortement polémiques et sont délicates à aborder dans des contextes multiculturaux.

Ainsi le travail de cet observatoire 2017 aura montré, le dynamisme et le volontarisme des équipes pédagogiques pour développer des pratiques de classe au service du développement de l’esprit critique.
Lien vers le rapport quand il sera paru.

Tous droits réservés à la CARDIE mai 2017