C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Lecture littéraire et compétences psychosociales des élèves (PAF)

02 / 09 / 2021

Ce nouveau stage est une expérimentation-formation, sur la lecture littéraire et les compétences psychosociales (émotions, empathie) des élèves.
Il est proposé par Sarah Pariser, enseignante de Lettres Classiques et chercheuse doctorante à l’Université Paris 8, dans le cadre de "Pratiques et théories du sens" , en partenariat avec l’équipe de recherche du Centre interdisciplinaire de recherche culture, éducation, formation, travail.

Sarah Pariser prépare sa thèse en Sciences de l’éducation, sous la direction de Caroline Viriot-Goeldel et de André Tricot : "Les effets d’un protocole de lecture favorisant la lecture engagée sur la théorie de l’esprit et l’empathie de l’élève".
Elle cherche à mettre en place un dispositif pédagogique de lecture littéraire, et à analyser son impact sur les compétences psychosociales des élèves.

On admet volontiers que la lecture peut nous changer lorsqu’elle se fait simulateur d’expériences sociales, ou laboratoire moral. Cette influence de la lecture sur la construction identitaire et les relations avec autrui est aujourd’hui au cœur de nombreuses recherches qui interrogent les processus cognitifs à l’œuvre.
La question centrale du projet de recherche est ici de savoir si une approche spécifique de la lecture, mettant au cœur de la lecture, la notion de sujet-lecteur, permet le développement des compétences psychosociales des élèves, notamment leur empathie.

Les enseignants de Lettres ayant une ou plusieurs classes de 4è en Français sont donc invités à s’inscrire à ce stage du PAF, afin de :

  • approfondir la lecture littéraire (enjeux, posture de l’élève et de l’enseignant, activités)
  • aborder les liens entre lecture et compétences psychosociales
  • co-construire des séquences, les mettre en œuvre, analyser les retours des enseignants
  • faire passer aux élèves des tests sur leur compréhension de lecture et sur leurs compétences psychosociales.

Plus les enseignants s’inscriront nombreux, plus le panel de recherche sera large !