C.A.R.D.I.E. Cellule académique recherche, développement, innovation, expérimentation

Journée académique de la CARDIE 18 mars 2015 avec Eric Debarbieux

11 / 04 / 2015
" Le climat scolaire : simple évidence ou révolution pédagogique ? " avec Eric Debarbieux

Eric Debarbieux, délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire dans le cadre de la journée académique de la CARDIE est intervenu le 18 mars, lors de cette journée académique de formation ouverte à tous. Sa communication intitule : " Le climat scolaire : simple évidence ou révolution pédagogique ? "
Un tour approfondi de la question des violences scolaires par l’un de ses plus grands défenseurs.

Depuis la première des enquêtes de victimation de 1991, des centaines ont été menées dans toute la France. Convaincu qu’agir sur le climat scolaire c’est aussi agir sur les apprentissages, Eric Debarbieux a rappelé l’importance du site collaboratif, hébergé sur Canopé, consacré au climat scolaire.Qu’est-ce que le climat scolaire ? Comment le mesurer ? La diversité des regards sur la mesure du climat scolaire en fait un objet qui réclame une justesse d’analyse nécessaire.

Le climat scolaire ne se limite pas à « l’effet-établissement » (il inclue par exemple l’effet-classe)
Il ne se limite pas au sentiment de sécurité
Il ne se limite pas à l’effet « chef d’établissement »
a rappelé Eric Debarbieux.

Le chercheur en donne les définitions suivantes :
Le climat scolaire reflète le jugement qu’ont les parents, les éducateurs et les élèves de leur expérience de la vie et du travail au sein de l’école.
Pour autant il ne s’agit pas d’une simple perception individuelle. Cette notion de « climat » repose sur une expérience subjective de la vie scolaire qui prend en compte non pas l’individu mais l’école en tant que groupe large et les différents groupes sociaux au sein de l’école.
En ce sens, il convient de ne pas limiter l’action aux seuls élèves. La sécurité des professeurs et leurs relations sociales et émotionnelles avec leurs collègues, la qualité du leadership doivent être incluses tout autant que l’interaction entre la perception de ce climat par les parents, les élèves et les enseignants.

Il a souhaité souligner que 92, 8 % des élèves s’estimaient tout à fait bien dans leur collège : une image peu diffusée ou retenue par les médias. Cependant, 24 % des élèves qui sont absents de manière chronique, le sont car ils ont peur d’être en difficultés, d’être harcelés, de subir des violences psychologiques ou physiques. Les élèves développent des stratégies indirectes ou inconscientes pour échapper à ces souffrances.

Il a également abordé les questions de la justice scolaire, de cyber-harcèlement et rappelé combien il était important de recevoir les parents d’enfants victimes et de prévenir ces violences par tous les moyens.

A l’issue de sa communication, Eric Debarbieux a échangé avec le public présent. Il met à la disposition du public via cet article les nombreux tableaux, graphismes sur lesquels il a étayé sa démonstration dans le PowerPoint ci-dessous.

Powerpoint - 704.8 ko

Éric Debarbieux est né le 9 février 1953 à Roubaix. Après avoir exercé les métiers d’éducateur et d’instituteur spécialisé, et obtenu un doctorat de philosophie, il se spécialise en sociologie et s’intéresse à la problématique de la violence à l’école. A partir de 1991, il est maître de conférences puis professeur à l’université Bordeaux II. Aujourd’hui, il travaille à l’université de Paris-Est Créteil.

A la fin des années 1990, Eric Debarbieux a l’idée de fonder un Observatoire européen puis international de la violence à l’école. A ce titre, il a supervisé quatre conférences mondiales sur ce sujet depuis 2001 (à Paris, Québec, Bordeaux, et Lisbonne).

En 2012, il est recruté à l’Université Paris-Est-Créteil comme professeur en sciences de l’éducation.
Reconnu internationalement comme l’un des meilleurs spécialistes de la violence à l’école et de sa prise en charge, ce spécialiste a été appelé par plusieurs ministres de l’Éducation nationale :
- Luc Chatel l’a chargé de présider le conseil scientifique des états généraux de la sécurité à l’école, qui se sont déroulés les 7 et 8 avril 2010 à la Sorbonne.
- Vincent Peillon en 2012, l’a appelé à ses côtés pour être délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire.

Cette délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire est une structure pérenne et opérationnelle associant la connaissance scientifique et l’action.

Lutter contre les violences scolaires implique la capacité d’intervenir rapidement, dans les situations de crise, mais également de construire, sur la longue durée et au quotidien, une action de prévention qui associe tous les acteurs éducatifs, les partenaires institutionnels et le milieu associatif. Aussi, les missions de la délégation sont construites sur le court, moyen et long terme.

La délégation agit comme une mission d’aide au repérage et à l’observation des phénomènes de violence en milieu scolaire : violences verbales, symboliques, physiques, harcèlement, jeux dangereux, etc. En collaboration avec la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) et avec les équipes de recherche, les enquêtes de victimation et de climat scolaire sont stabilisées au niveau national.

Elle a une mission d’information par la réalisation de synthèses des connaissances scientifiques. Ces synthèses concernent aussi bien la connaissance de ces phénomènes, que les différentes stratégies et les différents programmes de lutte contre la violence mis en œuvre.
La délégation organise ou soutient l’organisation de séminaires réguliers, conférences et rencontres scientifiques de niveau international pour faire un point régulier sur l’avancée des recherches.

Pour en savoir plus

- Le climat scolaire sur le réseau Canopé : plateforme collaborative
- L’Observatoire international universitaire éducation et préventions (OUIEP), ouvert en 2011
- Le climat scolaire sur Eduscol

- Debarbieux, E., Anton, N. , Astor, R.A., Benbenishty, R., Bisson-Vaivre, C., Cohen, J., Giordan, A., Hugonnier, B., Neulat, N., Ortega Ruiz, R., Saltet, J., Veltcheff, C., Vrand, R. (2012). Le « Climat scolaire » : définition, effets et conditions d’amélioration. Rapport au Comité scientifique de la Direction Générale de l’enseignement scolaire, Ministère de l’éducation nationale. MEN-DGESCO/Observatoire International de la Violence à l’École. 25 pages.


Lire aussi sur le site de la CARDIE

Climat scolaire et premier degré
Climat scolaire et réussite des élèves : constitution d’un groupe de travail CARDIE sur l’année 2014-2015
Journée académique de la CARDIE 18 mars 2015 avec Eric Debarbieux
Journée académique de la CARDIE 18 mars 2015 : ouverture par la rectrice Béatrice Gille
Journée académique de la CARDIE 18 mars 2015 avec Philippe Meirieu

- Programme de la journée du 18 mars 2015 : Climat scolaire et plaisir d’apprendre

9H00 : Ouverture par Madame la Rectrice

- Intervention de Sigolène Couchot-Schiex, maitresse de conférence en Sciences de l’éducation à l’OUIEP.


10 H : Conférence d’Éric Debarbieux : Délégué ministériel en charge de la prévention des violences à l’école
« Le climat scolaire : simple évidence ou révolution pédagogique ? »
- Échanges avec la salle


12H00 : Déjeuner


13H30 : Conférence de Philippe Meirieu, Professeur à l’université de Lyon II
« Le plaisir de penser et la joie de comprendre au cœur de la refondation de l’École ».
Apports théoriques et présentation des travaux.
Échanges avec la salle


16H00 : Fin de la Journée Académique.

Texte © CARDIE-Académie de Créteil